Le hérisson à grandes oreilles

Tout savoir sur le hérisson à grandes oreilles

De son nom scientifique « Hemiechinus auritus » il se distingue par ses longues oreilles qui dépassent de ses piquants c’est pourquoi on l’appelle également le hérisson à grandes oreilles, oreillard ou à longues oreilles.

 le-hérissons-a-grandes-oreilles

 

D’apparence, le hérisson à grandes oreilles est plus petit qu’un erincanus europeanus. Il pèse entre 250 et 400 grammes ce qui le rend plus léger et donc plus rapide que ses cousins. Sa petite taille lui permet de se sauver rapidement lorsqu’il se sent en danger ou face à des prédateurs au lieu de se mettre en boule comme les herissons européens.

Physiquement, les oreilles de ce herisson sont grandes, recouvertes de poils long avec un dégradé de couleurs pâles à sombre aux extrémités. Elles sont entre 30 à 45 mm plus longues que sa colonne vertébrale la plus proche. Sa tête est couverte de poils blanchâtres et parfois brunis qui se prolongent jusqu’au joues et autour de ses yeux.

Son museau est court, foncé et fournis d’une dizaine de longs poils. Son pelage ainsi que ses pattes sont généralement d’un blanc uniforme mais il se peut qu’il soit bruni ou grisé. Sa mâchoire est composée de 36 dents dont 20 supérieures et 16 inférieures.

Les épines dorsales du hérisson sont de couleurs blanches et très foncée à leurs bases avec une pointe terminale d’un blanc jaunis. L’une des caractéristiques physiques du herisson oreillard qui permet de le distinguer de l’Européen est l’orientation de ses piquants. Ses épines ont tous dirigés en arrières et tous parfaitement parallèles lorsque qu’il ne se met pas en boule. Tandis que que les épines de son cousin sont entre mêlés dans tous les sens.

Les origines du hérisson à grandes oreilles ?

Ces hérissons installent leurs nids dans des zones semis arides, près des ressources d’eau comme les ruisseaux, les mares ou les citernes. Mais aussi dans les steppes sèches ou les zones cultivées comme les plantations d’agrumes ou dans les jardins maraîchers. Car c’est ici que les herissons préfèrent s’y reproduire et y trouver toutes les ressources alimentaires dont il a besoin, de ce fait, il préfère vivre dans des endroits où le climat est intermédiaire. C’est pourquoi il évite soigneusement les déserts aux chaleurs extrêmes et les montagnes au vents froids.

Le Hemiechinus auritus possède plusieurs sous-espèces, différenciées par rapport à leurs situation géographique. On distingue :

  •  Hemiechinus auritus aegyptius (aussi appelés hérisson égyptiens).
  •  Hemiechinus auritus albulus (aussi appelés hérisson blanc ou albinos).
  •  Hemiechinus auritus libycus (aussi appelés hérisson libyens).
  • Hemiechinus auritus megalotis (aussi appelés herissons afghan).

 

Les hérissons à grandes oreilles sont originaires des pays d’Asie centrale notamment en Afghanistan, Chine, Kirghizistan, Mongolie, Pakistan, Tadjikistan, Turkménistan, Ouzbékistan en passant par la Russie et l’Ukraine. Mais aussi dans les régions de la Méditerranée Orientale comme l’Egypte où il est présent tout au long de la lisière du désert ou encore, la Chypre, l’Iran, l’Irak, Israël, le Liban, la Libye, la Syrie, la Turquie.

hérissons à grandes oreilles

 

Source : https://en.wikipedia.org/wiki/Long-eared_hedgehog

Le mode de vie du herisson à grandes oreilles

Le hérisson à grande oreille est comme ses cousins, un animal nocturne et crépusculaire. Sa durée de vie varie entre 7 et 6 ans. Il est plutôt de nature solitaire. Il vit généralement dans des terriers qu’il a lui-même creuser ou dans des terriers abandonnés par d’autres animaux. Il arrive au herisson oreillard de parcourir jusqu’à 9 kilomètres pendant la nuit pour chercher de la nourriture.

La journée, il est possible de l’apercevoir sous les rochers, des morceaux de bois ou des piles de roches. Généralement, les hérissons à longues oreilles vivent près des sources d’eau pour pouvoir s’hydrater sans difficulté. Cependant s’il n’y parvient pas, il s’hydrate par le biais de sa nourriture.

L’alimentation du herisson à grandes oreilles se compose à 70% d’insectes comme des limaces, chenilles, escargots ou vers de terres. Nous avons tendance à croire que ce mammifère ne manges que des insectes,cependant, il se peut, qu’il se nourrisse de proies en difficultés comme des petits vertébrés comme des serpents, gastéropodes ou autres amphibiens. Ce qui fait de lui un omnivore.

A l’approche de la période d’hibernation, en Hiver. Le Hemiechinus auritus réduit ses activités afin d’économiser sont énergie. Ses périodes d’hibernations sont courtes et peu intervenir en été ou en hiver en fonction de la température. Il est déjà arrivé d’observer un herison hiberner pendant 40 jours.

Le hérisson à longues oreilles possèdent un grand sens de l’odorat et et une ouïe très développée. Ces  caractéristiques physiques lui est très utile pour chasser de la nourriture et repérer ses plus grands prédateurs qui sont les hiboux d’Eurasie aussi appelé Hibou Grand-Duc.

 

Le mode de reproduction des hérissons à grandes oreilles

Le hérisson oreillard s’accouple en été, de Juillet à Septembre, une fois par an. Avant l’accouplement, le herisson mâle met en place des parades amoureuses. Ces danses dites nuptiales représentées par des gestes affectifs se symbolisent par des grognements, et frottements. Le but de cette parade amoureuse est de séduire et avoir l’approbation de la femelle hérisson.

Généralement, le mode de reproduction de herissons à longues oreilles est communes aux autres espèces.

Une fois la période de reproduction des hérissons passée, vient ensuite la période de gestation, d’une durée de 35 à 42 jours. La femelle peut mettre à bas environ 2 à 3 bébés par gestation.

A leurs naissances, les bébés hérissons à grandes oreilles possèdent très peu d’épines mais celles-ci se développent très rapidement. En effet, cinq heures après, les piquants ont déjà doublé de taille et deux semaines plus tard, les bébé herisson sont déjà recouverts d’épines.

Les hérissons oreillards aujourd’hui

Les hérissons oreillards sont souvent chassés par la population car ils ont pour réputation de transporter des maladies comme la peste ou encore des tiques de chiens qui pourraient transmettre des fièvres.

Cependant, avoir un herisson à grandes oreilles peut être très avantageux, notamment pour un agriculteur car il se chargerait de manger tout les insectes nuisibles comme les scorpions, limaces ou termites et ainsi de ne pas avoir recours à des produits chimiques et autres pesticides.

Suivez notre actualité sur les réseaux sociaux !

    

Laisser un commentaire

Facebook
Twitter
GOOGLE