Reproduction des hérissons

De la saison favorable à l’accouplement jusque la mise à bas vous saurez tout du mode de reproduction des herissons de A à Z !

Comment a lieu la reproduction des hérissons ?

 

Le hérisson, cet animal prolifique et solitaire où le mâle et la femelle occupent rarement le même nid ne se rencontrent qu’au printemps à la sortie de l’hibernation.  La saison de l’accouplement dure jusqu’en septembre. Suivant son instinct, le mâle hérisson marivaude bon nombre de femelles qui apparaissent sur son chemin.

Les hérissons et leur parade amoureuse

La reproduction des hérissons débute de ce fait par la rencontre de ces deux animaux, transformant ainsi la rencontre en une véritable danse affective, échangeant ainsi grognements, attouchements de museaux et frottements.

Puis s’ensuit d’une approbation ou non de la part de la femelle. Symbolisé par un combat ou bien par le coït. Au cours de la reproduction, le mâle hérisson, incombé par diverses obligations, suit la femelle hérisson de près en lui attribuant divers coups de museau et de pattes. Ce ballet reflète la confiance de la part de la femelle envers le mâle. La phase de reproduction des herissons est dorso-ventral.

reproduction-des-hérissons

Lors de ces parades nuptiales, la femelle tend ses pattes postérieures en arrière et place les piquants de son dos en retrait. C’est ainsi que le mâle peut alors monter sur son dos pour s’accoupler sans se piquer. L’hymen entre les deux animaux peut durer plusieurs minutes.
Après l’accouplement, la séparation est inéluctable, les hérissons se quittent. L’élevage des petits revient à la femelle. Quant au mâle hérisson, il repart à la recherche d’une autre partenaire.

Le mode de reproduction et élevage des jeunes

La maturité sexuelle est acquise vers l’âge d’un an, cependant il semble que la femelle ne puisse pas élever de portée viable avant la troisième année.

La période de reproduction des herissons la plus favorable se situe en mai et juin. Les œstrus ont lieu : le premier, en mai et/ou juin, le second en août ou septembre, donnant ainsi naissance à une ou deux portées ; mais la deuxième présente des chances de survie très réduites car les jeunes mammifères n’ont que très peu de temps pour accumuler des réserves graisseuses suffisantes en vue de l’hibernation qui arrive.

L’accouplement des hérissons peut avoir lieu dans des zones de rencontre privilégiées, qui correspondent à des aires de différentes superpositions des domaines vitaux des animaux.

En période de reproduction, un mâle reproducteur utilise un domaine vital vaste, qui pourrait correspondre à l’addition des territoires des femelles qu’il visite. Ce domaine peut certainement se déplacer, et il n’est en généralement pas défendu comme un territoire.

Le mâle effectue des trajets de plusieurs kilomètres durant cette période, alors que la femelle reproductrice défend un territoire dont la superficie (trois à dix hectares) est modifiée selon la saison la densité des sources de nourriture. Elle y tolère le passage d’intrus s’ils sont courts et bref.

Au début de la parade, l’un des deux ou les deux mammifères défèque ou urine. Le mâle tourne autour de la femelle en lui donnant des coups de pattes et de museau alors que celle-ci ne lui présente que ses flancs en soufflant bruyamment par moments. Le mâle retrousse ses lèvres supérieures avec la tête plus ou moins redressée.

Cette danse nuptiale, en arcs de cercles, qui peut se prolonger pendant des heures, a été dénommée « carrousel des hérissons ».

La femelle consentante étire ses membres postérieurs vers l’arrière et soulève son bassin pour faciliter le mode de reproduction des hérissons. Le mâle s’agrippe à sa partenaire dès qu’elle couche ses piquants, lui enserre les flancs à l’aide de ses pattes avant, tout en se maintenant à elle en mordant une zone située près du cou, et copule. Après l’éjaculation, il produit une sorte de gomme qui ferme les voies génitales de la femelle, ce qui ne lui permet plus d’avoir d’autres partenaires.

Après l’accouplement : La femelle Hérisson et ses choupisson/hérissonneau

La femelle hérisson, deux jours avant la mise bas retourne se lover dans son nid préalablement construit, elle s’y installe et ne le quitte plus, même pour se nourrir. Et ce, jusqu’à la naissance des petits. Après le mode de reproduction des herissons, la gestation dure une quarantaine de jours et les premières naissances interviennent en mai : chaque portée comporte 3 à 7 jeunes, qui naissent nus et aveugles. Cependant, le taux de mortalité des jeunes hérissons est très important et sur 5 petits, seuls un ou deux atteindront l’âge d’un an.

Que ce passe t-il après le mode de reproduction des herissons ?

Après 4 semaines de gestation au mois de juin, la femelle donne vie de 2 à 7 bébés.

Quelques jours avant la naissance (en général ⅘ jours) la maman hérisson prend soin de concocter un petit nid douillet dans un endroit loin de la vue de tous et bien abrité, sous un buisson ou une haie.

Quand ils viennent au monde, les bébés  aveugles et sans défenses, pèsent entre 10 et 20g. Aucun piquant n’est alors présent, ils ne viendront que quelques heures plus tard avec un aspect blanc.

C’est seulement au bout de 36 heures que les piquants bruns à bout blanc apparaissent et prendront la place des piquants blancs.

A l’âge de quatre semaines, au moment du sevrage, un herisson bébé possède environ 3 000 piquants bruns.

La fourrure des bébés ne se développent que pendant la seconde semaine, au même moment que les bébés apprennent à se rouler en boule (dès 11 jours).

Petit recap’  du développement des herissons

ÂGE POIDS ASPECT
⅔ jours 20-25g Piquants blancs
7 jours 40-50g Piquants gris apparaissent
12-14 jours 70-80g Les yeux s’ouvrent
3 semaines 100g Les dents apparaissent

Sortie en pleine air des bébés hérissons

Quand ils atteignent 3 semaines, les bébés  font leur première sortie nocturne aux côté de maman . ils la suivent de près en se mettant derrière elle en file indienne, c’est le moment d’en apprendre sur les invertébrés comestibles terrestres.

La maman les allaitant uniquement dans leur petit cocon, la petite famille retourne tous les matins dans le nid pour se nourrir du lait maternel pendant une à deux semaines. Il faudra patienter encore un peu plus d’un semaine pour que les bébés hérissons sortent sans maman.

Quand les bébés atteignent deux mois, ils sont totalement indépendants et autonomes, à ce moment la famille se sépare. Ils pèsent alors jusqu’à 250g (dix fois plus qu’à la naissance).

Deux cas de figure se présentent :

  • Les bébés sont nés au début de l’été : ils leur restent alors plusieurs mois pour engraisser avant l’hiver et atteindre le poids minimal pour survivre (soit 450g)
  • Les bébés herissons sont nés en Octobre ( la femelle hérisson peut avoir une seconde portée) les petits mammifères ne sortiront du nid de hérisson que vers le mois de décembre, mais à cette période la nourriture se fait rare, peu d’entre eux survivront.

Tout savoir sur le hérisson : une mortalité juvénile importante

L’espérance de vie des herissons est de 7 à 10 ans, mais en réalité ils vivent moins de 3 ans. De nombreuses menaces en sont la cause : habitat menacé par les pesticides, maladies infectieuses dues aux parasites, prédateurs et dangers de la route.

Les bébés hérissons ont une vie pleine de dangers, les chiffres sont alarmants :

  • Vingt pourcent des bébés meurent avant d’avoir quitté le nid
  • Les ¾ des bébés restants meurent avant l’âge de un an
  • L’espérance de vie moyenne des bébés est de deux ans (chaque année cette moyenne baisse)
  • Quatre hérissons sur mille atteigne l’âge de neuf ans

Ces chiffres illustrent bien la fragilité du hérisson bébé, cette fragilité est due à de nombreuses choses :

  • 26% des hérissons bébés sont tués par les intoxications chimiques comme les pesticides
  • 24% sont tués sur les routes
  • 18%  meurent de parasitisme
  • 13%  succombent d’épuisement ou de faim
  • 10% meurent noyés, ou succombent à des blessures ou brûlures

Neuf pourcent des hérissons seulement sont victimes de leurs prédateurs naturels comme les renards.

Que faire quand vous rencontrez un bébé hérisson ?

Trouver des bébés hors du nid, sans leurs mères et en plein jour, signifie qu’il est en danger. Voici les conseils que vous pouvez suivre si vous trouvez un choupisson dans votre jardin.

Tout d’abord, un choupisson seul est un signe de détresse. Après la saison de la reproduction des hérissons entre Mai et Juin, c’est en hiver, à l’approche de la période d’hibernation que les hérisson bébé se trouvent souvent confrontés à eux même.

Comment reconnaître un choupisson et le sauver ?

Séparés de leur mère, les jeunes hérissons ne sont pas assez développés pour réguler leurs température interne.  C’est pourquoi il est indispensable de maintenir en permanence une source de chaleur.

Pour reconnaître un jeune hérisson, s’il tient dans la main, c’est qu’il est encore jeune. Ne le relâchez pas sans l’avoir soigné et pesé. Si le jeune hérisson fait moins de  600Gr en hiver c’est qu’il n’est pas assez bien préparé pour l’hibernation.

S’occuper d’un choupisson

Pour aider le bébé herisson à survivre, il est indispensable de le maintenir au chaud 24h/24. Pour abriter un choupisson , enveloppez une bouillotte d’un tissu puis posez le pour le maintenir au chaud chez vous, dans un carton. N’oubliez pas de le Nourrir et de hydrater avec de l’eau, du lait maternisé, croquettes ou pâté pour chatons et chiots.

Afin de savoir quand le relâcher, n’oubliez pas de suivre le développement du choupisson en surveillant régulièrement son poids. Un bébé choupisson en bonne santé pèse environ 400gr à 3 mois. Vous pouvez donc le relâcher dans votre jardin au printemps à condition que vous n’utilisiez pas de pesticides en continuant de lui proposer de la nourriture et  à boire.

Si vous découvrez un bébé hérisson malade, blessé ou avec des asticots.  Vous pouvez faire appel à un vétérinaire ou à un refuge qui vous conseillerons dans votre démarche.

Caractéristiques physiques et comportementales 

Le hérisson est un animal semi-nocturne qui chasse la nuit, et se terre dans un abri composé de feuilles la journée.

Il se nourrit principalement d’insectes, limaces,  escargot, fruits mais c’est un opportuniste qui peut également se nourrir de petits oiseaux et rongeurs. Il est d’ailleurs très bruyant lors de ses repas il lui arrive de grogner et s’énerver.

Morphologie du herisson

Le herisson est un petit mammifère de couleur brune, qui pèse en moyenne 1100g  et 2,2kg pour les plus imposants. Les hérissons européens sont plus lourds que les hérissons provenant d’Afrique.

On reconnaît le hérisson grâce à ses piquants qui sont en réalité des poils creux, qui ont une durée de vie de 18mois. Chacun de ces poils sont reliés à un muscle qui permettent de s’ériger et donc de se protéger en cas de danger. Il possède environ 7000 piquants.

La peau de son ventre est épaisse et son dos est constitué d’une épaisse couche de graisse. Il peut mesurer entre 20 à 30 cm, et sa queue mesure 2 à 3 cm de long

Squelette et anatomie génitale de l’espèce

Le mâle  est doté d’un pénis situé au milieu de son abdomen et ses testicules sont intra-abdominaux. L’appareil génital du hérisson est constitué de vésicules séminales plurilobées, glande dite de cowper ainsi que d’une prostate bilobée.

Chez les femelles on observe vulve à proximité de l’anus. Les ovaires sont entourés d’une bourse ovarienne qui aide à la reproduction des hérissons.

Le hérisson est un mammifère dont la spécificité est que le nombre de vertèbre cervical et leur longueur sont similaires à celle des Hommes.

Le mâle  est doté d’un pénis situé au milieu de son abdomen et ses testicules sont intra-abdominaux. L’appareil génital du hérisson est constitué de vésicules séminales plurilobées, glande de cowper ainsi que d’une prostate bilobée.

Chez les femelles on observe vulve à proximité de l’anus. Les ovaires sont entourés d’une bourse ovarienne qui aide à la reproduction des hérissons.

Anatomie musculaire du mammifère

Si le hérisson sent le danger il a la particularité de se protéger en se mettant en boule ce processus prend 3 secondes seulement, cela lui est permis par son système hors du comment qu’est son système musculaire.

Comment cela se passe ?

C’est très simple : il est doté d’un muscle situé du front à l’extrémité de son dos qui permet au hérisson d‘ériger ses épines dorsales.

Le hérisson peut ainsi arborer cette positions plusieurs heures grâce à son muscle orbiculaire.

Vous voulez protégez cette belle espèce, découvrez le Hameau des hérissons !

Mais encore ? Suivez notre aventure sur Facebook et Likez notre Page !

    

Facebook
Twitter
GOOGLE